Home 5 Actualités 5 Histoire du Cameroun
BIAO Douala, Cameroun

Histoire du Cameroun

Du protectorat Allemand à l’indépendance

Le 1er janvier 1960, l’ancien Cameroun, alors sous tutelle française, accède à l’indépendant et on assiste à la naissance de la République du Cameroun.

Ce pays qui vient d’accéder à l’indépendance avait été formé au cours d’une période très courte de soixante quinze ans. Du 14 juillet 1884, jour où Gustav Nachtigal hisse le drapeau allemand à Douala, à 1918, année où les allemands doivent abandonner le Cameroun, ce territoire est sous protectorat de Berlin.

L’Allemagne renonce à tous ses droits sur le Cameroun lors en ratifiant le traité de Versailles du 28 juin 1919. Ce traité stipule en son article 119 que : « l’Allemagne renonce en faveur des principales puissances alliées et associées à tous ses droits et titres sur ses possessions d’Outres-Mer »

Le mandat de la société des nations

La France et l’Angleterre se partage le Cameroun le 10 juillet 1919. Elles l’administrent au nom de la Société Des Nations (SDN). On parle alors du régime de mandat. L’Angleterre administre la partie occidentale du pays (environ un cinquième du territoire) et la France la partie orientale (environ quatre cinquième du territoire).

De 1939 à 1946, le Cameroun sous mandat français, répondant à l’appel du général De Gaule, participe à la deuxième guerre mondiale.

De la tutelle des Nations Unies à la République du Cameroun

Avec la création de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 1945, les deux territoires sous mandat passent sous contrôle du Conseil de Tutelle qui doit assurer leur marche vers l’indépendance.

En 1957, en vertu de la loi cadre Gaston Defferre du 23 juin 1956, un décret français (du 16 avril 1957) accorde l’autonomie au Cameroun sous tutelle française. Il passe alors du statut de territoire sous tutelle à celui d’Etat sous tutelle. La citoyenneté camerounaise est désormais reconnue. André Marie MBIDA est nommé premier ministre par le Haut Commissaire Pierre MESSMER qui joue le rôle de Chef de l’Etat. André Marie MBIDA est investi par l’Assemblée législative du Cameroun le 10 mai 1957. Ce jour devient jour de fête nationale. L’ALCAM choisit le drapeau du Cameroun «Vert-Rouge-Jaune», l’hymne national «O Cameroun berceau de nos ancêtres» et la devise du pays «Paix-Travail-Patrie».

André Marie MBIDA démissionne le 13 janvier 1958 à la suite d’un conflit entre lui et le nouveau Haut Commissaire Jean RAMADIER qui remplace MESSMER en janvier 1958. Il est remplacé le 18 février 1958 par Ahmadou AHIDJO, alors vice-premier ministre chargé de l’intérieur.

L’ALCAM opte pour la complète autonomie interne qui sera accordé au Cameroun le 1er janvier 1959 par la France.

Le Cameroun accède à l’indépendance conquise de haute lutte sous la nom de République du Cameroun. Il est également admis à l’ONU

Le Cameroun sous tutelle britannique, doté en 1954 d’une Assemblée Législative, mais partie intégrante sur le plan administratif de la République du Nigéria, s’était prononcé le 7 novembre 1959 pour un maintien de la tutelle. Une seconde consultation, décidée par l’ONU, a lieu le 11 janvier 1961.

La partie sud du territoire (sous administration britannique), dirigée par le Premier Ministre John Ngu FONCHA, par voie de référendum se prononce à une écrasante majorité pour une indépendance et son rattachement à la République du Cameroun.

La partie Nord (sous tutelle britannique), se prononça pour son rattachement au Nigeria. Le 1er juin 1961, le Cameroun septentrional (britannique) est rattaché au Nigeria.

Le 1er octobre 1961, la partie méridionale du Cameroun sous tutelle britannique (Cameroun occidental) et la République du Cameroun sont unies sous le nom de République fédérale du Cameroun.

Le 20 mai 1972 met fin aux structures fédérales et voit naître la République Unie du Cameroun. La constitution de 1972 maintient le régime présidentiel. Les deux Etats fédérés disparaissent pour faire place à un seul Etat. Les quatre assemblées se réduisent à une seule : L’Assemblée Nationale.

About admin

Check Also

La Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul de Douala

Ce grand édifice est dédié à St Pierre et St Paul. Ses colonnes et coupoles …